Jour de deuil : l’AFPC-Québec se souvient

Message d'erreur

Le fichier spécifié temporary://fileN2JTQ9 n'a pas pu être copié car le répertoire de destination n'est pas correctement configuré. Cela peut être dû à un problème de permissions sur le fichier ou le répertoire. Plus d'informations sont disponibles dans la journalisation du système.×

Montréal – 28 avril 2014 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec), profite du Jour de deuil pour se souvenir des travailleuses et des travailleurs qui ont perdu la vie ou qui ont été blessés au travail.

« Aujourd’hui, nous soulignons qu’il ne faut pas oublier ces travailleuses et ces travailleurs qui ont laissé leur vie ou leur santé dans le cadre du travail,» souligne Magali Picard, VPER de l’AFPC-Québec.

En cette journée, l’AFPC-Québec rappelle que le gouvernement conservateur a fait reculer en décembre dernier, par le projet de loi C-4, la santé et la sécurité des travailleuses et des travailleurs assujettis aux législations fédérales du travail.  Par cette Loi, le gouvernement fédéral a modifié la définition du danger en milieu de travail pour la diluer à des risques imminents.

« La modification de la définition de danger est désastreuse pour les travailleuses et les travailleurs qui sont exposés à des dangers causant des torts à la santé à long terme.  En d’autres mots, à quel moment l’exposition à l’amiante passe d’un risque imminent à un danger.  Les conservateurs ne le savent même pas eux-mêmes, » ajoute madame Picard.

L’AFPC-Québec déplore que par cette modification législative, le gouvernement conservateur puisse réduire considérablement le droit des travailleuses et des travailleurs de refuser d’exécuter un travail pouvant être nocif à leur santé ou à leur sécurité.

L’AFPC représente plus de 178 000 membres au Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, les universités québécoises ainsi que dans le secteur privé.

 

Pour informations : Patrick Leblanc, attaché politique, 514-706-5997